Passer au contenu

Salut Annie Rochat Pauchard, TVA bien?

Annie Rochat Pauchard répond à nos questions – même non specialisées.

Paru dans la publication suivante:

Salut Annie Rochat Pauchard, TVA bien?
Ausgabe
Seite(n)
950-951

Nom: Annie Rochat Pauchard

Métier, position: Juge et Présidente de la Cour I du Tribunal administratif fédéral

Famille: un mari, aussi juriste

Loisirs: plongée, randonnée, cinéma, lecture

Pourquoi êtes-vous devenue une spécialiste de TVA?

Dans mon cas, sur la base d’un subtil stratagème! Au sortir de l’université en 1991, j’ai répondu à une annonce ciblant une personne ayant de l’intérêt pour le droit des obligations. Il s’est avéré que c’était un poste de juriste en matière d’IChA! Le chef avait l’air sympathique et comme j’étais à la recherche de mon premier poste de travail, je n’ai pas fait la difficile et j’ai accepté. Je n’ai jamais regretté ce choix car quelle aventure passionnante que de pouvoir accompagner un nouvel impôt comme la TVA dès le tout début!

Est-ce que vous avez une devise de vie – publique et secrète?

Sursum Corda! (Haut les cœurs!) Cela définit bien le mélange de courage et peut-être d’inconscience qu’il faut parfois pour affronter certaines situations au travail.

Avez-vous une passion (secrète) (en dehors du droit fiscal)?

Elle n’est pas si secrète car toutes les personnes qui me connaissent le savent: c’est la plongée sous-marine! J’ai découvert cette activité au tournant de mes 30 ans et cela a été un tel coup de foudre que j’ai failli tout plaquer pour devenir instructrice de plongée quelque part sur une plage! Mais la raison a parlé et je suis restée fiscaliste. Je passe cependant toutes mes vacances «sous l’eau» et j’ai plus de 1000 plongées à mon actif.

Quel était votre métier de rêve lorsque vous étiez enfant – et pourquoi n’avez-vous pas continué dans cette voix?

Je suis née et j’ai passé mon enfance aux Iles Canaries avant de venir en Suisse. A l’époque, j’imaginais devenir guide touristique comme l’était mon père. A l’heure actuelle, je me contente de faire visiter le bâtiment du Tribunal administratif fédéral. Je fais partie de l’équipe des guides!

Quel sont les trois mots-clés qui décrivent le mieux votre quotidien?

La fonction de présidente de Cour est très exigeante. On est à la fois responsable du bon fonctionnement d’une unité de 60 personnes (dans mon cas) et il faut encore trouver du temps pour la jurisprudence. Mes journées sont rythmées par beaucoup de séances et d’imprévus. En fin d’après-midi, lorsque tout redevient plus calme, je peux enfin me consacrer à l’étude des dossiers.

Qu’est-ce qui vous met en colère?

Les personnes qui ne se remettent jamais en question et qui prennent toute remarque/critique comme une attaque personnelle.

Qu’est-ce qui vous ramène au calme?

Les petites merveilles de chaque instant: une belle fleur dans un jardin, un chat qui se promène et vient demander une caresse, un oiseau qui chante, un sourire échangé dans la rue avec un(e) inconnu(e). Je suis très observatrice et attentive aux petits détails.

Quel est votre objectif de vie (et votre destination de rêve)?

M’installer en Polynésie française, près de la passe de Rangiroa et plonger tous les matins avant le petit-déjeuner!

Dans votre travail, comment gardez-vous votre motivation élevée?

L’envie de bien faire. Cela a toujours été mon moteur.

En avez-vous déjà eu marre de votre activité actuelle?

Oui, je vis quand même une relation d’amour-haine avec mon travail. C’est grave docteur?

Comment vous déconnectez-vous après une journée de travail?

Il me reste malheureusement souvent très peu de temps après le travail. J’essaie cependant de m’aménager au moins 45 minutes pour suivre un épisode d’une bonne série TV! C’est mon moment d’évasion de la journée!

City trip ou wellness – que préférez-vous?

Résolument un voyage de découverte d’une ville. En vacances, je tiens rarement en place et je dois tout visiter!

Y a-t-il quelque chose dans le domaine de la fiscalité qui vous tape extrêmement sur les nerfs?

Le rythme des révisions des lois qui s’accélère sans cesse. A peine une révision est-elle entrée en force qu’on lance la suivante. La jurisprudence est aussi devenue de manière générale beaucoup plus volatile et moins prévisible que par le passé. Ces deux indicateurs ne sont pas bons pour la stabilité du système fiscal, alors que c’est censé être un des principaux atouts de notre pays.

Avez-vous un modèle (ou des modèles) à suivre?

Dans mon parcours professionnel, j’ai toujours eu la chance de tomber sur des supérieurs inspirants et qui étaient surtout prêts à donner une vraie chance… à une femme.

Un petit verre de vin rouge ou une bière?

Les deux! Cela dépend des circonstances!

Étiez-vous bonne à l’école?

Oui, sans être toutefois la première de la classe. Toujours, ce souhait de bien faire!

Quel est votre style de musique préféré (rock/pop/jazz/classique/musique folklorique)?

J’aime un peu tout, avec une préférence pour la pop et la musique électro que j’écoute depuis toujours! J’aime bien me défouler sur une piste de dance sur un rythme effréné!