Passer au contenu

Dieter Wirth, pourquoi n’êtes-vous pas devenu pilote de course?

Dieter Wirth répond à nos questions – même non specialisées.

Paru dans la publication suivante:

Dieter Wirth, pourquoi n’êtes-vous pas devenu pilote de course?
Ausgabe
Seite(n)
82-83

Nom: Dieter Wirth

Profession/position: Managing Partner; Leader Tax, Legal & HR Services chez PwC Switzerland et Europe

Famille: marié, une fille

Loisirs: ski, randonnée, lecture, cuisine, jardinage, dégustation de vin

Leader Tax, Legal & HR Services – qu’est-ce que cela signifie?

PwC est la plus grande entreprise de conseil fiscal en Suisse. Dans la catégorie de poids des “Big Four”, nous occupons à nouveau la première place du classement Bilan 2022 des meilleurs experts fiscaux et fiduciaires. Je dirige le domaine fiscal et juridique aussi bien chez PwC Suisse que chez PwC Europe, qui comprend l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l’Autriche et la Turquie. En Suisse, je suis responsable d’environ 800 collaborateurs. En outre, je m’occupe directement de quelques clients en tant que conseiller fiscal.

Vous vivez donc pour le droit fiscal?

Absolument. L’évolution constante de la législation, le travail en équipe et les grands mandats me motivent chaque jour et m’enthousiasment toujours autant, même après plus de 24 ans. Le point de contact entre le droit et l’économie m’a toujours fasciné. En tant que spécialiste du droit fiscal international, je suis volontiers consulté pour des projets législatifs. Je participe par exemple à divers groupes de travail qui s’occupent de la mise en œuvre des règles GloBE. Ou encore, je défends les intérêts de nos clients devant les tribunaux et autres autorités. Je trouve très gratifiant de contribuer à l’attractivité de la Suisse dans le cadre de mon travail.

Est-ce que c’était déjà votre métier de rêve lorsque vous étiez enfant?

Non. Je voulais bien sûr devenir pilote de Formule 1.

Et pourquoi cela n’a-t-il pas abouti?

Le rythme, le son, les bolides racés – tout cela m’a impressionné. Et très honnêtement, c’est toujours le cas aujourd’hui. Mais avec le recul, je suis content d’avoir opté pour un autre travail, moins dangereux et pourtant époustouflant.

Quels sont les trois hashtags qui décrivent le mieux votre quotidien professionnel?

#café, #travail d’équipe, #perspectives à 360 degrés

Qu’est-ce qui fait le succès d’un conseiller fiscal?

En tant que conseiller fiscal, il faut savoir se projeter dans l’avenir et voir venir certaines tendances économiques ou juridiques. Pour cela, il faut s’intéresser aux règles qui évoluent tout en restant curieux des nouvelles technologies et autres sujets non fiscaux. Au cœur d’un bon conseil fiscal se trouve une vision holistique des modèles d’entreprise. Pour cela, il faut une motivation presque innée pour le sujet. Un bon conseiller fiscal doit aimer travailler avec les gens. Nous avons affaire chaque jour à tant de perspectives et d’intérêts différents. C’est pourquoi nous devons être capables de cerner les gens et de nous remettre en question en permanence. En tant que prestataire de services, je suis naturellement tributaire des gens. Je dois les apprécier si je veux réussir en tant qu’équipe ou entreprise. Car c’est la seule façon de nous compléter au lieu de nous concurrencer.

Qu’est-ce qui vous met en colère?

Tout ce qui n’est pas fiable, qu’il s’agisse d’ordinateurs ou de personnes. Le manque de ponctualité m’agace, que ce soit en avion ou dans la collaboration avec les autres. Et enfin, le manque de sincérité dans la vie privée et dans les affaires m’exaspère. L’honnêteté est pour moi la plus haute forme de courage.

Qu’est-ce qui vous ramène au calme?

Chez moi, avec ma famille. Ou lors de randonnées en montagne, de préférence dans les Grisons. Je peux aussi me détendre en faisant du ski ou en lisant.

Que faites-vous d’autre pendant votre temps libre?

J’aime me rendre utile en cuisine. Par exemple en pétrissant la pâte pour le pain, la pizza ou toutes les formes de pâtes. En outre, deux régions viticoles me plaisent particulièrement : le Bordelais et la Seigneurie grisonne. Malheureusement, ces deux activités de loisirs se font ressentir sur l’affichage de ma balance. C’est pourquoi un régime “low carb” s’impose de temps à autre.

Où se trouve votre destination de rêve?

Quelque part au milieu d’une oliveraie au bord de la Méditerranée.

Si votre vie était adaptée au cinéma, quel acteur aurait le rôle principal?

Mes candidats préférés seraient bien sûr Brad Pitt ou George Clooney. Si ces deux-là trouvent le scénario trop ennuyeux, on pourrait faire appel à Rowan Atkinson, alias Mr. Bean.

Pourquoi vous lèveriez-vous au milieu de la nuit?

Pour tous types d’actes héroïques. Par exemple, pour chasser les grizzlis qui attaquent, les moustiques assoiffés de sang ou les cauchemars qui font peur.

Quel livre lisez-vous en ce moment?

«What it takes Lessons in the Pursuit of Excellence» de Stephen A. Schwarzman, le président du conseil d’administration, CEO et co-fondateur de la société d’investissement Blackstone. Je trouve qu’il résume parfaitement les choses. Dans le chapitre 25 Rules for Work and Life, il donne de précieux conseils pour réussir dans la vie professionnelle.