Passer au contenu

Markus Reich, que faites-vous de vos journées à présent?

Markus Reich répond à nos questions – même non spécialisées – dans le Rendez-vous.

  • 3 Minutes

Nom: Markus Reich

Profession/position: Professeur émérite de droit fiscal, financier et administratif à l’université de Zurich, ancien consultant de Pestalozzi Rechtsanwälte, Zurich

Famille: Épouse Roza, fils Christian

Loisirs: Voyages, lecture, randonnées

Ce texte est une traduction automatique révisée de l’article original en allemand. Changez les paramètres de langue pour lire l’article original en allemand.

Quel était votre métier de rêve lorsque vous étiez enfant – et pourquoi cela n’a-t-il pas abouti?

Chirurgien. Je suis gaucher.

Pourquoi êtes-vous devenu professeur de droit fiscal?

Après avoir réalisé que mon rêve de devenir chirurgien n’était pas faisable, j’étais désemparé. Je me suis inscrit en chimie à l’EPF, mais j’ai vite réalisé que ce n’était pas mon truc. J’ai ensuite essayé l’histoire, les langues anciennes et la philologie allemande, mais cela ne me convenait pas non plus. Restait le droit, où j’ai remarqué – dans les cours de droit fiscal – que le terrain était encore moins cultivé que dans les disciplines traditionnelles. Et c’est là que j’ai mordu.

Vous avez pris une retraite anticipée …

Qui part de son plein gré, part plus facilement.

… et vous avez tourné le dos au droit fiscal de manière assez conséquente?

Le droit fiscal au ralenti – ce n’est pas possible. Soit on est à fond, soit on ne l’est pas du tout. Je déteste les demi-mesures.

Vous reconnaît-on dans la rue?

Très souvent devant notre maison, presque toujours dans la cage d’escalier.

Auriez-vous aimé que votre fils suive vos traces?

Pas du tout. La complémentarité est plus bénéfique à la relation que la concurrence. Mon fils a déjà goûté à l’entreprise pendant son master en économie d’entreprise à Saint-Gall et a fondé avec succès une start-up technologique (visense.io). Je préfère cela à ce qu’il se batte avec l’imposition des époux.

À propos de l’imposition des époux, que pensez-vous de l’imposition individuelle?

Je pense que c’est une bonne chose. Voir à ce sujet MARKUS REICH, Neuordnung der Familienbesteuerung, FStR 2001, 251ss.

Qu’allez-vous faire maintenant de vos journées – autrement dit : quels sont les trois mots clés qui décrivent votre quotidien?

Sun, fun and nothing to do. Blague à part: voyages, lecture, randonnées.

Vous ne vous ennuyez jamais?

Non, pas du tout. La réflexion est toujours passionnante.

Faites-vous du sport?

De la randonnée et du yoga.

Quel livre lisez-vous en ce moment?

Jonathan Franzen: «Crossroads»

Quels sont vos trois livres préférés?

Max Frisch: «Stiller»

Bodo Kirchhoff: «Die Liebe in groben Zügen»

Markus Reich: «Steuerrecht»

Trois choses que vous n’aimez pas?

La «cancel culture», le trumpisme et les mots à la mode comme résilience ou «challenge».

Avez-vous une devise personnelle?

«Ne pleure pas parce que c’est terminé. Souris parce que c’est arrivé». (Gabriel García Márquez)

Qui ou quelle est votre muse?

Roza, ma femme.

Qu’est-ce qui vous met en colère?

La négligence.

Comment faites-vous pour vous calmer?

Je suis calme.

Où se trouve votre destination de rêve?

El Valle sur la péninsule de Samana.

Que signifie le luxe pour vous?

Avoir quelque chose dont je n’ai pas besoin, mais que j’apprécie beaucoup.

Quel serait le titre de votre autobiographie et qu’est-ce qui apparaîtrait sur la couverture?

«Une vie vécue» – et un coucher de soleil sur une côte rocheuse. Non, c’est trop pompeux, peut-être plutôt: «Rétrospective, aperçu, perspective» et sur la couverture, l’église Evangelístria i Portaítissa d’Astypalea, détournée de manière cubiste.

Si votre vie devait être adaptée au cinéma, quel acteur aurait le rôle principal?

Gregory Peck.

Pour quelle raison vous lèveriez-vous au milieu de la nuit?

C’est peut-être une question un peu indiscrète à mon âge. Mais il va de soi que je me lèverais pour ma femme, mon fils ou des amis s’ils avaient besoin d’aide.

Qu’emporteriez-vous sur une île déserte (pas plus de trois choses)?

Des «choses»? Donc pas ma femme? Une bibliothèque, une cave à vin et les sonates pour piano de Beethoven.

Que signifie l’amitié pour vous?

L’amitié est quelque chose de rare – une relation profonde qui survit aux tempêtes. 100 autres réponses à cette question sont magnifiquement présentées dans Daniel R. Gygax: «Was bedeutet Freunschaft für Sie?»

Escapade urbaine ou wellness?

Les deux.

Quel est votre plat préféré?

Les spaghettis à la napolitaine.

Bière ou vin? Riesling ou Chardonnay? Bourgogne ou Bordeaux?

La bière seulement quand j’ai très soif. Du vin – selon l’occasion, de préférence du bordeaux.

Croyez-vous à une force supérieure?

Oui, qu’elle existe, c’est aussi certain que l’Amen à l’église.

Qu’attendez-vous encore de la vie?

Celui qui attend beaucoup sera déçu. Je me laisse surprendre.

Révision par Léa Wäfler